• Labradors chiens guides : souvenir de Gini


    Vous avez découvert les chiens guides  (ici), les témoignages de non-voyant (ici) et bien aujourd'hui voici les souvenirs de Gini, chien guide, croisé labrador-golden.


    chiots futurs chien guides

    Nous sommes le 17 décembre 1991 et notre mère vient de nous mettre au monde. Je fais partie d'une fratrie de 7 chiots, 5 femelles et 2 mâles, suprématie oblige !
    Je suis très coquine et déjà je me jette sur tout ce qui se mange. Je vis à Paris mais je préfère la campagne, les odeurs y sont tellement plus exaltantes.

    Puis, en grandissant, je fais connaissance avec Laurence, mon éducatrice préférée pour laquelle je travaille avec ardeur et de tout mon coeur. Elle m'apprend à jouer à la balle, à bondir le plus haut possible pour l'attraper. J'excelle dans ce nouveau jeu qui est ma détente préférée après la rigueur qu'impose l'apprentissage du métier de chien guide d'aveugle.

    A l'âge de 16 mois, je rencontre ma première maîtresse aveugle avec laquelle je ne ferai qu'un bref passage. Nos chemins se sépareront peu de temps après.
    De retour à l'école, je suis bien décidée à mettre tout ce que je sais au service d'une autre personne handicapée visuelle. Je ne tarde pas à la rencontrer, Comme mon éducatrice, elle se nomme Laurence. Elle est vive et gaie, elle vit presque à la campagne et avec son mari, ils ont une petite fille de 3 ans. Elle est si douce, elle me parle tout bas dans l'oreille. Je ne comprends pas tout mais je l'aime déjà.
    Je suis tous les jours responsable d'elle et de ma nouvelle maîtresse, je prends mon travail très au sérieux en faisant bien attention de ne pas me laisser distraire par des bonnes odeurs ou des pains au chocolat qu'un enfant ne mangerait pas tout à fait !
    Futurs chiens guides en train de jouer

    Ma vie est douce, Laurence me sollicite beaucoup mais j'aime lui faire plaisir. Et lorsque j'ai bien travaillé, elle joue à la balle avec moi, c'est très amusant et je ne m'arrête que lorsque je ne parviens plus à retrouver mon souffle.

    Les années passent sans que nous nous en rendions vraiment compte, c'est la petite fille qui grandit et à laquelle je suis tellement attachée. Ma maîtresse est très exigeante et je me fais gronder quelquefois, mais pour me faire pardonner, je lui fais de gros câlins et elle finit toujours par me serrer contre elle pour me signifier qu'elle n'est plus fâchée contre moi.

    Un jour, nous partons tous en Bretagne et je fais la connaissance de Souk, un adorable épagneul breton de quelques mois. Nous jouons comme des fous durant ce long week-end et à notre retour à la maison, je ne peux presque plus marcher, mes pattes me font très mal.
    Je boite beaucoup. Ma maîtresse est très soucieuse, je le sens. Elle s'occupe bien de moi et me masse souvent. J'adore quand elle fait cela et j'écarte bien mes 4 pattes pour me sentir encore mieux. Elle me fait rencontrer un vétérinaire qui lui dit que je vais très bien mais que j'ai 9 ans et qu'il faudra penser à ma retraite assez rapidement.

    Chiots à l'école de chiens guides de Paris


    La retraite ! Mais qu'est-ce que c'est ?

    Je ne comprends pas bien, on discute beaucoup ces derniers temps et j'entends souvent que l'on prononce mon nom. Alors, je viens poser ma tête sur un genoux, espérant une caresse ou mieux encore, une gourmandise !
    Quand nous sommes au travail, j'adore câliner Colette, je ne sais pas pourquoi, je me sens en confiance avec elle ; elle lit mes moindres désirs et elle aussi parle beaucoup de moi. Chose encore plus étonnante, je passe de longues vacances chez elle. C'est super bien, il y a beaucoup d'espace et l'Oise qui coule non loin de la maison. Je ne suis jamais seule car Gérard travaille sur place et comme il a de la clientèle, je me débrouille toujours pour quémander quelques bonnes choses à grignoter.
    Et puis, la retraite arrive, ce mot si souvent entendu, c'est tout simplement que ma vie de chien guide va s'arrêter là. Un soir, ma maîtresse a l'air tellement triste, elle vient plusieurs fois vers moi pour me dire au revoir, je ne comprends pas, ce n'est pas dans ses habitudes. Et puis, Colette prend ma laisse et dit qu'on s'en va. Alors je la suis et nous partons.


    8 octobre 2002, la quille ! Plus de harnais, plus de laisse, plus de collier, rien que la liberté que je croque à loisir.

    Je me suis installée à Boran-sur-oise (à la campagne) où j'avais passé 3 semaines de vacances pendant l'été, chez Colette, Gérard et Xavier. Je découvre une toute nouvelle vie, une vie faite de plaisirs, de joies et de jeux avec mes amis les chats.
    Il y a des personnes très sympathiques chez Colette, des pêcheurs aussi qui ont toujours des bricoles à se mettre sous la dent dans leurs poches.

    J'ai vite compris que je pouvais passer sous les barrières, plonger dans l'Oise, nager après les canards, courir après des lapins, un renard et ... les poules du voisin. Quand je me suis retrouvée nez à nez avec un chevreuil, j'ai été aussi surprise que lui mais je n'ai pas bougé... lui non plus. Un jour, en balade, je me suis cachée dans un trou ; Gérard m'a appelée en me cherchant ; au bout de 10 mn, j'ai réapparu en faisant la folle, contente de moi... pas lui.
    Je suis reçue dans la famille et chez les amis de mes nouveaux maîtres. Je passe des vacances dans le Lot-et-garonne (c'est le seul endroit où je ne suis pas pressée de monter dans la voiture pour repartir), à Limoges (où j'ai beaucoup couru après les montons et les faisans...), La Baule, La Rochelle et l'île de Ré où j'ai de nombreux amis. Je suis sur toutes les photos souvenir, même sur celles du mariage d'Eglantine (la fille de Colette et Gérard).

    A Boran-sur-Oise, je suis une vedette... Pensez... un ancien chien guide...

    Colette et Gérard ont toujours fait attention à ce que je ne mange pas n'importe quoi entre les repas pour que je garde la ligne et la forme mais... Xavier m'a toujours donné des gâteaux en cachette. Quoique ces derniers temps c'est tout le monde qui me gâte.
    Cinq années ont passé et je suis très vieille à présent. Je suis choyée comme une princesse et Colette et Gérard ne ménagent pas leurs efforts en veillant constamment à mon bien-être. Côté santé, depuis quelque temps, je souffre d'arthrose. J'ai du mal à me déplacer mais heureusement je suis très bien suivie par mon vétérinaire.

    Aujourd'hui je suis la doyenne de mon école, la formidable École de Chiens Guides de Paris. J'ai fêté mes 16 ans le 17 décembre, j'ai bien quelques soucis de santé, certes mais je ne suis pas encore tout à fait prête à partir, Colette, Gérard et leur fils Xavier sont si gentils avec moi ! On dit que je suis toujours aussi cabocharde... mon surnom est "bouricot", voyez-vous cela, je ne suis pas têtue, je sais ce que je veux voilà tout. Une gamelle qui traîne, même si on me dit qu'elle appartient au chat, c'est trop injuste et je n'aime pas gâcher la nourriture, alors, par égard pour Mascara, je l'aide à la manger.

    Je ne sais pas combien de temps il me reste à vivre, mais je tiens à remercier tout particulièrement ma famille d'accueil pour la magnifique retraite qu'elle m'a donnée. Ce sont des personnes d'un dévouement extraordinaire et peu commun.

    Là où j'irai, j'emporterai avec moi le souvenir de toutes ces personnes que j'ai tant aimées, qui ont rendu ma vie si intéressante et si douce.
    Du fond du coeur, merci à vous tous. Gini

    Beau témoignage, qu'en pensez-vous ?

    Reportage photos Oursonne libre, merci pour ta participation à mon article

    FIN








    « Photo chien 28Halloween »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    9
    adeline
    Lundi 10 Septembre 2012 à 23:04
    je suis heureuse qu'on puisse écrire de si jolies choses sur ces compagnons de route merveilleux. Moi j'ai Mirabelle à mes cotés je suis moi même malvoyante et Mirabelle est plus qu'une compagne c'est une confidente,une compagne de tous les instants,elle a été une guide merveilleuse,elle aussi est à la retraite mais on ne sait pas quittée j'ai eu cette chance de pouvoir la garder prés de moi
    encore merci pour ce témoignage très émouvant
    8
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 16:05
    Bonjour Houba, pour répondre à ta question à la fin c'est justement ce que j'allais dire un magnifique témoignage que j'ai lu attentivement avec beaucoup d'émotion. Une vraie histoire que l'on pourrait lire à un enfant avant qu'il s'endorme :) une chienne qui a vévu une belle vie, qui a aidé une personne non voyante, qui a connu une bonne famille aimante et chaleureuse, qui a eu des petits ennuis de santé comme la vie apportent aussi, et qui a connu une belle « retraite » où elle a eu la chance de vivre aussi la vie sans « travail ». Et elle est aujoud'hui plus âgée et certaine qu'elle vit sereinement ses petits moments quotidiens qui lui sont offerts encore... bisous et merci pour ce magnifique article Houba. Bon WE à vous tous !
    7
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 12:44
    c'est malin , je pleure !!
    quelle histoire émouvante ....
    voilà bravo à cetet famille d'accueil qui ont su apporter une retraite heureuse à cette gentilel chienne

    papouilles ma belle tu mérites cette vie heureuse
    6
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 12:20
    VInka pour Halloween

    Joyeux Hallowenn (même si je ne le fête pas !!! ^^)
    5
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 12:07
    coucou, je passe très rapidement, car il me manque du temps
    Je reviendrai te lire plus tard
    bisous + mes votes
    4
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 11:04
    un très très beau témoignage!
    bon vendredi
    2
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 07:47

    Ces témoignages sont de + en + émouvants !
    Ce chien en a vu du pays et des personnes bien gentilles !
    Un petit peu de tendresse dans ce monde de brutes !
    Je souhaite une bien bonne rentraite bien méritée à ce gentil toutou !
    Et un bon week-end à toi !
    A bientôt !

    1
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 07:31

    Superbe houba,tu as fait de quelques photos un reportage digne de ce nom
    tu es vraiment tres tres doué et je sens bien que tu les aimes ces labradors

    grosses bises
    tu ne deguises pas Houba pour halloween j'espère parce que ici, et oui ils le font

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :